Description des sections

Aptitudes

La capacité globale d'un individu d'apprendre les compétences nécessaires pour exécuter des tâches dépend de ses aptitudes spécifiques à acquérir des informations et à les transformer en action.

Pour décrire les niveaux d'aptitude, le Guide des carrières utilise l'échelle suivante, qui est basée sur la courbe de distribution normale représentant la population active canadienne. Selon cette échelle, le chiffre 1 indique le niveau d'aptitude le plus élevé, qui s'applique aux 10 % de la population active qui se situent dans la tranche supérieure.

Aptitudes

Légende sur les niveaux:

  1. Les 10% supérieurs de la population active
  2. Le tiers supérieur, à l'exclusion des 10 % les plus élevés
  3. Le tiers médian de la population active
  4. Le tiers inférieur, à l'exclusion des 10 % les plus bas
  5. Les 10% inférieurs de la population active

Neuf facteurs d’aptitudes sont cotés à l’échelle qui précède pour refléter le profil d’aptitudes nécessaire pour pouvoir effectuer le travail associé à une profession. L’échelle d’aptitudes est basée sur la Batterie générale des tests d’aptitudes « BGTA ».

G – Habileté générale à apprendre
Habileté à comprendre des instructions et à en saisir les principes fondamentaux. Habileté à raisonner et à rendre des décisions.
V – Aptitude verbale
Habileté à comprendre le sens des mots et les idées qui y sont associées et à les utiliser à bon escient. Habileté à comprendre la langue, à saisir la relation des mots et le sens des phrases et des paragraphes. Habileté à donner des renseignements ou à exprimer des idées dune manière claire.
N – Aptitude numérique
Habileté à faire rapidement des calculs exacts.
S – Perception spatiale
Habileté à imaginer des formes géométriques et à représenter des volumes (formes à trois dimensions) à partir des dessins (représentations en deux dimensions). Habileté à saisir la relation fonctionnelle associée au mouvement des objets dans lespace. Cette aptitude peut permettre de lire des plans ou de résoudre des problèmes de géométrie. On la décrit fréquemment comme l'aptitude à « visualiser » des objets à deux ou trois dimensions.
P – Perception des formes
Habileté à relever les détails pertinents dans les objets, les illustrations ou les représentations graphiques. Habileté à faire des comparaisons et des contrôles visuels et à déceler des différences légères au niveau de la forme et de lombrage des figures et de la longueur et la largeur des lignes.
Q – Perception des écritures
Habileté à discerner les détails importants dans l'information présentée verbalement ou sous forme de tableaux; habileté à voir des différences sur les copies, à relire des mots et des chiffres et à éviter les erreurs de perception dans les calculs mathématiques.
K – Coordination motrice
Habileté à coordonner la vue et le mouvement des mains et des doigts pour exécuter des mouvements rapides et précis.
F – Dextérité digitale
Habileté à mouvoir les doigts rapidement et avec précision pour manipuler des petits objets.
M – Dextérité manuelle
Habileté à mouvoir les mains avec adresse. Habileté à prendre, à placer, à tourner des objets et à faire des mouvements circulaires.
Date de modification: