À propos de la CNP 2016

Ignorer la recherche rapide

Recherche Rapide

Fin de la recherche rapide

La Classification nationale des professions (CNP) est la référence reconnue des professions au Canada. Elle fournit une taxonomie normalisée pour les discussions portant sur le monde du travail ainsi qu’un cadre canadien pour la collecte, l’analyse et la diffusion de données professionnelles aux fins d’information sur le marché du travail et d’administration de programmes liés à l’emploi. Elle compte plus de 30 000 titres de profession regroupés en 500 groupes de base, organisés selon quatre niveaux de compétences et dix genres de compétences. Chaque groupe de base décrit les fonctions principales, les conditions d’accès à la profession et fournit aussi des exemples d’appellations d’emploi.

La CNP, en plus de servir de plate-forme d'autorité et de structure pour les statistiques et la collecte, l'analyse et la diffusion des données quantitatives, des étudiants, travailleurs, employeurs, conseillers en orientation professionnelle et organismes d’enseignement et de formation s’en servent au quotidien dans la prise de décisions en matière d’orientation professionnelle. De plus, elle soutient les activités de chercheurs, la conception de politiques et de programmes ainsi que la prestation de services.

La CNP est mise à jour en partenariat avec Statistique Canada. La révision de la CNP 2016 est basée sur le contenu de chaque groupe de base et n’affecte pas la structure de la classification. Le contenu de la CNP 2016 sera mis à jour sur une base régulière. La CNP 2021 sera une révision majeure de la structure.

La révision de la CNP 2016

Méthodologie

Les recherches et l’analyse sur les professions et les compétences professionnelles se poursuivent depuis l’introduction de la CNP au début des années 1990.

Pour ce qui est de ces recherches, les sources utilisées comprennent d’autres classifications, des services et offres d’emplois, des descriptions de postes et de carrières, du matériel de formation et d’enseignement, du matériel provenant d’associations professionnelles et de réglementations, le gouvernement, la contribution d’organisations patronales et syndicales, des commentaires des secteurs public et privé, du matériel des programmes d’emplois et les enjeux identifiés par SC par le truchement d’enquêtes en matière de codage.

Dans certains cas, les résultats des consultations ont montrés que les modifications apportées étaient nécessaires sur le plan structurel. Toutefois, les changements structurels, notamment la modification des limites conceptuelles de groupes professionnels, le changement de professions dans différents groupes ou la modification de la structure hiérarchique de classification, sont considérés dans le cadre d’une période de dix ans, afin de permettre aux utilisateurs des statistiques de comparer des données collectées au cours de différentes périodes. La capacité de comparer et d’identifier les tendances serait entravée par les changements à la structure de classification.

Par conséquent, les activités de mise à jour de la CNP 2016 ont été limitées à des changements comme l’ajout de nouveaux titres de profession à des groupes actuels, la validation et la modification du contenu des descriptions de groupes de base et la correction et l’amélioration des concordances entre les versions anglaise et française.

Les analystes ont été assignés à un secteur de professions en fonction des 10 catégories ou genre de compétences de la CNP. Ces derniers ont collectés des renseignements de plusieurs sources : boîte de réception de la CNP, analyses du marché du travail, conseils sectoriels, spécialistes de l’immigration, travailleurs, employeurs, conseillers, organismes professionnels, données émanant de recherches sur Internet et entrevues menées auprès de principaux spécialistes des métiers. De même, des données relatives aux conditions d’accès aux professions et métiers réglementés, des recherches sur les compétences essentielles, le Recensement du Canada et l’Enquête sur la population active ont également été consultés.

Pour plusieurs professions, des preuves émanant du processus de validation de la CNP ont fait état d’une satisfaction générale quant aux contenu des groupes de base et à leur positionnement dans la structure de classification. Pour d’autres, les informations des sections relatives aux fonctions principales et aux conditions d’accès à la profession ont été mises à jour.

Procédures d'approbation

Dès la fin de la collecte de renseignements, les résultats des recherches sont analysés et des rapports de révision sont établis par des analystes. Ces documents sont ensuite communiqués aux membres d’un comité d’examen au sein d’EDSC aux fins de discussions et d’approbation.

Les modifications proposées sont ensuite communiquées à SC pour l’examen et l’évaluation des préoccupations relatives à la cohérence dans le codage et aux considérations statistiques. Composé de spécialistes de la classification des deux ministères, le comité de travail conjoint examine ensuite la situation et règle toute question en suspens pour parvenir à un consensus sur les changements à la CNP.

En apprendre davantage

Introduction

La CNP organise le monde professionnel sous une forme normalisée et structurée. Pour en apprendre davantage sur la culture organisationnelle de la CNP 2016 et sur les principes et critères de classification, veuillez consulter l’Introduction.